Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Combat

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Combat   Jeu 14 Aoû - 16:45

L'arène. Le sable fin, le vent léger, les tribunes vides. Il était encore tôt. Enfin... Neuf heures, dix heures peut-être. Les cours n'avaient pas encore commencé - la concernant, ils ne débuteraient que le lendemain. Le silence quasi absolu régnait dans cet endroit où cris et effusions de sang n'étaient pas rares. Un calme pratiquement religieux.

Ce fut d'abord une ombre, que l'on put distinguer, sur le sable. Rien de vraiment surprenant, si ce n'était qu'il n'y avait pas de raison apparente à la présence de cette ombre ici ! Levez donc les yeux vers le ciel, entièrement dégagé. Aucun obstacle à la lumière du soleil. Et, autour de cette part obscure, rien, absolument aucun objet n'aurait pu filtrer la lumière de telle manière qu'elle ne puisse entrer dans cette forme.
Dans ce cas, penchons nous sur la silhouette formée par l'ombre. Nul doute, c'est quelqu'un, un être et non un objet quelconque qui lui donne ces courbes particulières. En y regardant d'un peu plus près, on peut distinguer des courbes féminines, assez prononcées. Cette ombre est celle d'une femme. Pas d'une fille, d'une adolescente ou d'une enfant. Non, d'une femme entièrement formée. Ses cheveux sont peu longs, et sa taille moyenne - quoiqu'on ne peut savoir réellement, car il se pourrait que l'ombre soit déformée par un angle quelconque du soleil.

Ah, elle se déplace. Elle glisse sur le sable jusqu'à atteindre une des parois de l'arène, et de se déplacer dessus. Maintenant qu'elle est 'debout', on la voit marcher, utiliser ses jambes pour progresser, alors que, rappelons le, le propriétaire semble absent.
Première hypothèse : une cape d'invisibilité, ou un quelconque autre truc pour rendre invisible? Ca se tiendrait, excepté le fait que l'invisibilité permettrait à la lumière de passer, ce qui ne semblait nullement être le cas à ce moment là.

Toujours aucun bruit. Apparemment, il n'y a personne. Mais on dirait que l'ombre est décidée à vérifier. Elle fait le tour de l'arène, passe dans les gradins, et revient finalement à son point de départ, dans le sable. Elle a achevé sa mission, et est sûre cette fois d'être seule.
Se passe alors un phénomène étrange. L'ombre semble agiter d'un soubresaut.

~Mélina est dans la salle de bain du personnel. Elle vient de sortir de la douche et, une fois sa serviette bien nouée autour de son corps, elle laisse son ombre filer à toute allure vers la presqu'île de Leucé. Elle entreprend de s'occuper d'elle, tout en faisant attention aux actes de son autre part d'elle-même. Elle se voit, d'un oeil, en train d'enfiler son jeans, et, de l'autre, elle voit défiler le décor jusqu'à l'arène.

Elle met son tee-shirt blanc, près du corps, et, prenant ses affaires, retourne à sa chambre alors que son ombre inspecte l'arène dans les moindres détails. Une fois dans ses appartements, elle range ses biens, prend un poignard - à la cheville - une dague - à la ceinture - des couteaux de jets - l'autre côté de la ceinture - et son arc - sans oublier le carquois et les flèches - et se concentre totalement sur les lieux inspectés. Il n'y a personne.
~

La forme se trouble un instant, et revient à la normale. Cependant, en son centre, on la voit se soulever. Puis au niveau des pieds. Des mains. Et, en quelques micro-secondes, une jeune femme se tient devant l'ombre, juste rattachée à elle par les talons. Les deux silhouettes correspondent. La professeure de mythologie est arrivée à destination.
Ses yeux inspectent une dernière fois l'environnement, alors qu'elle sort une flèche de son carquois. Elle prend son arc correctement, et vise une des cibles, à dix mètres d'elle. La concentration est de rigueur, l'exercice n'est pas des plus simples. Ses yeux se ferment un instant, et la pression se relâche. La flèche part, et se plante dans la cible, en son centre.

La femme n'est pas peu fière. Atteindre le centre est difficile, et elle ne pensait pas l'avoir - juste planter la flèche dans la cible. Bien, très bien... Elle réitère l'exercice, mais pas l'exploit - la cible est touchée, mais le centre est raté de quelques centimètres. Mélina esquisse un sourire. Elle ne perd pas la main. Mais... Elle ne fait que quelques essais, avant d'ôter son arc et de le poser contre la paroi de l'arène avec ses accessoires. Sa main se porte à sa ceinture et saisit un couteau de jet, avec lesquels elle est bien plus habile. Elle le lance. Et fait mouche. Mais... Elle ne ressent pas la même satisfaction qu'avec les flèches - elle a plus de facilités avec ses couteaux.
Là, ce qu'il lui faudrait... Ce serait un combat. Avec un élève, pour le remettre à sa place - n'a-t-on pas idée de défier un professeur ? - ou avec un collègue, histoire de se maintenir au niveau. Mouais... Ca lui éviterait d'entretenir une conversation sans intérêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 14 Aoû - 18:25

Mendim venait de vraiment s'installer dans son bungalow. Et, fidèle à son caractère et à sa façon de vivre, elle ressentit le besoin de se défouler et de combattre. C'est alors que tout naturellement, elle décida de se rendre à l'arène. Elle n'avait pas réellement visité Gnôti Sauton et elle ne connaissait pas "l'arène" en question. Elle alla donc sur la presqu'île de Leucé et se dirigea vers la fameuse bâtisse. La jeune femme ne savait pas s'il y avait déjà quelqu'un sur le sable fin, mais ce n'était pas ce qui lui importait le plus.

En traversant les larges couloirs qui menaient au lieu de combat, Mendim respira profondément et ferma les yeux quelques longues secondes. Elle visualisa l'arène dont elle apercevait, à travers l'une des nombreuses entrées, le sable doré et fin. Elle serra un peu plus la hallebarde qu'elle avait dans la main. Elle n'avait pris que cette arme. Tout était calme et silencieux, ce qui aurait presque été angoissant. Cette ambiance n'a fait qu'attiser un peu plus la rage de la jeune femme. Elle respira lentement comme si elle allait se retrouver face à des gladiateurs enragés. Ce n'était qu'un entraînement, mais un entraînement devait justement entraîner au combat. Il fallait donc se trouver dans le même état d'esprit, d'après la jeune femme.

Elle rentra alors dans l'arène et c'est tout d'abord le soleil qui attira son attention. Il était rayonnant et projetait ses couleurs et ses rayons sur tout l'espace. Une légère brise vint caresser les cheveux de l'africaine qui se trouvaient encore plus dorés qu'à l'habitude grâce à l'illumination solaire. Elle referma les yeux et leva la tête vers le ciel, en profitant sans limite de la chaleur provoquée par le rayonnement de l'astre roi.
Elle revint à la réalité et se rappela le pourquoi de sa venue en ce lieu. Elle se reconcentra sur le parterre de sable et aperçut alors une ombre. Une ombre qui lui fit d'abord peur car il faut dire qu'elle n'avait pas vraiment fait attention à ce qui se trouvait autour d'elle.

Elle leva lentement ses deux yeux tout le long de l'ombre qu'elle jugea féminine et se retrouva face à Mélina. Enfin, la personne qui s'appelait Mélina, car elle ne connaissait encore personne, ou pas forcément leurs noms.
Mendim fut extrêmement surprise et elle fit un bond en arrière. Mais elle souffla et ravança doucement. Qui était cette personne? ce fut la première chose qu'elle se demanda. Elle semblait armée...Bien. Mais elle semblait également plus âgée. Ce ne pouvait pas être une élève mais sûrement une professeur. Elle aurait de toute façon la confirmation plus tard.

-Excusez-moi...

La seule chose qu'elle prononça fut cette phrase. Elle ne savait pas quoi dire, elle ne devait pas paraître impolie. Elle se doutait qu'elle était un professeur et n'osa pas trop en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 14 Aoû - 20:34

Elle s'avança lentement jusqu'à la cible, récupéra son couteau et ses flèches. Elle rangea ces dernières dans le carquois avant de coincer son couteau dans sa ceinture. Le soleil tapait fort, elle ne resterait pas longtemps immobile, c'était un coup à choper une insolation... Quoique, elle n'était pas certaine de pouvoir en souffrir, n'ayant jamais été malade. Mais mieux valait prévenir que guérir, on n'est jamais trop prudent.
Non, le plus insolite entre elle et le soleil, c'était que, quoi qu'il arrive, quoi qu'elle fasse, elle ne bronzait pas. Sa peau gardait éternellement cette teinte blafarde qui n'était pas sans rappeler ses origines slaves. Surtout avec la couleur noire de ses cheveux.

Au bout d'un moment, son ombre se détacha de ses pieds, légèrement, comme pour laisser la maîtrise de la professeure sur plus d'espace. Et puis... Il y avait eu un bruit. Aussi, elle avait préféré laisser cette partie d'elle-même aller voir.
L'obscur silhouette s'avança ainsi jusqu'à Mendim, sans que Mélina n'ait cessé de s'entrainer. Elle avait récupéré son couteau de jet et, armée de quatre autres, les avaient lancé les uns après les autres sur la cible, les cinq se plantant dans le centre, en un cercle. Impressionnant, certes, mais pas très compliqué à réaliser, si tant est qu'on sache viser.

Elle s'avança doucement vers la cible, les yeux dans le dos, à travers l'obscurité, contemplant en contre plongée - depuis le sol - le visage de l'Africaine. Hmmm... Jeune, la vingtaine à peine. Peut-être un peu plus. Quoiqu'il en soit, elle-même était déjà jeune pour une enseignante, alors... Cette femme ne pouvait être qu'une élève. Et une élève un tant soit peu sensée ne défierait pas un professeur - ou bien ce serait avoir la prétention de penser gagner.
Par ailleurs, cette personne sembla se rendre compte de sa présence. Mélina fit la moue en l'entendant s'excuser. S'excuser de quoi, au juste? Encore une jeune brebis égarée à qui il faudrait apprendre à ne pas confondre politesse et obséquiosité. Parce que là, il n'y avait pas lieu de s'excuser. Enfin... Ce n'était pas la bonne parole.

"Доброе утро."
(1)

Elle ne s'était pas retournée, et n'avait même pas conscience d'avoir utilisé sa langue maternelle. Quand on est russe, on n'a pas vraiment le réflexe de parler en grec ancien... Même si on vous adresse la parole dans cette langue. Toujours sans se retourner, le regardant d'un oeil par le biais de son ombre, elle continua sur sa lancée.

"Как вас зовут?"(2)

Puis, semblant prendre conscience qu'elle n'utilisait pas le bon vocabulaire, elle dodelina de la tête en remettant ses couteaux à leur place dans sa ceinture. Et finalement, se tourna alors que son ombre revenait s'attacher à ses pieds.

"Excusez moi, je n'ai pas le réflexe d'utiliser la bonne langue. Je vous disais bonjour et vous demandais votre nom."

Sa voix était froide, et Mélina ne montrait pas d'expression particulière de sympathie. On voyait au contraire toute son antipathie, et presque la corvée que c'était de devoir prononcer ces quelques mots, dans une grammaire parfaite, avec toutefois un léger accent.

-----------------------------------------------------------------

(1) Bonjour - le matin
(2) Quel est votre nom ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 14 Aoû - 21:11

Incroyable...Enfin bizarre...Mendim n'avait encore jamais vraiment vu une ombre se détacher de son propriétaire...Enfin elle devait vite se faire à l'idée qu'elle verrait beaucoup de choses étranges. La maîtrise de ce pouvoir indiquait clairement que cette femme était un professeur. Maintenant, aucun doute n'était plus possible.
L'ombre s'avança tout d'abord vers l'africaine qui la suivit des yeux. Puis elle tourna son regard vers Mélina qui s'entraînait à la cible avec ses couteaux. Impressionnant. Soit. A la vue de toute l'adresse dont faisait preuve la Mélina, il aurait vraiment été débile et inconscient de la défier. Mais Mendim était prête à relever le défi.

La professeur parla alors en une langue absolument incomprehensible pour la pauvre élève. Elle avait deviné que c'était du russe ou une langue slave car elle avait déjà eu l'occasion d'entendre ce genre de dialecte. Elle ne répondit rien, ne dit rien, elle n'allait pas faire genre qu'elle comprenait. C'est alors que Mélina parla en grec ancien, la langue parlée à l'école. Une langue que la jeune fille avait pris beaucoup de temps à apprendre.

"Bonjour, quel est votre nom?"

La question fut posée avec une voix tout sauf enthousiaste et sympathique. L'élève le remarqua bien mais ne bronchait pas. Ce n'était pas bien important.
Elle ne prit donc pas plus de 5 secondes pour se présenter à la femme.

-Bonjour. Je m'appelle Mendim.

Rapide, court et efficace. Présentation éclair. Elle n'était pas très douée pour les grands discours et les présentations magistrales. Elles auraient tout le temps, si besoin est, de se connaître plus en détails. C'était partout sauf dans une arène et sous un soleil de plomb qu'on bavarderait.
Elle ne rajouta rien et ne laissa rien paraître non plus sur son visage, à l'instar de la femme qui se trouvait face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 14 Aoû - 22:04

[hrp : je tiens à préciser que Mélina n'a dit "bonjour quel est votre nom" qu'en russe... Les phrases en grec ancien sont ici en français, hein, qu'il n'y ait pas de confusion ^^"]

Bien. Apparemment, l'élève avait compris le reproche implicite du professeur, qui avait clairement souligné qu'avant toute chose, on devait se saluer - c'était la moindre des politesses. Ensuite, il semblerait que, malgré les prémices en russe et la froideur autoritaire avec laquelle elle avait traduit ses mots n'avait pas empêché la jeune fille de répondre. Encore mieux.
Le bon point pour l'élève résidait dans le fait qu'elle n'ait pas mis longtemps à se présenter, et qu'elle n'était pas partie dans diverses digressions, pour dire 'je suis machine, fille de machin, dieu tout puissant de truc, blablabla'. Tant mieux pour elle, parce que Mélina n'aurait pas manqué l'occasion de lui faire remarquer qu'elle ne répondait pas précisément à la question et qu'elle divaguait. Elle aurait certainement rajouté une couche pour lui faire remarquer qu'elle n'avait pas à être fière de ses origines particulières, puisque c'était le lot de tous ici-bas.

Mais la professeure de mythologies n'eut nullement besoin de montrer son côté associable, antipathique et cynique immédiatement, puisque la jeune fille avait eu une réaction presque parfaite. Presque, dans le sens où, selon Mélina, elle aurait du savoir le faire spontanément sans qu'elle ait à demander - ajoutons que si elle l'avait vraiment fait, elle se serait faite remballer quand même -- la fille d'Hadès était une grande insatisfaite.
L'ombre, à ses pieds, semblait se tenir tranquille, réagissant comme une ombre normale - et si ce que Mendim avait vu n'était qu'illusion? Mais l'interlocutrice de l'Africaine lui tournait à nouveau le dos, la surveillant du coin de l'oeil avec son ombre. Car, s'il était connu qu'elle savait déplacer son ombre, il n'était pas du tout su de beaucoup de monde qu'elle pouvait user de la majorité des sens par rapport à elle - à savoir l'ouïe, la vue et l'odorat.

Mendim. La consonance du nom, ainsi que l'accent léger (je suppose) de la femme laissait savoir qu'il s'agissait d'une Africaine. Congolaise, peut-être? Ivoirienne? Bah, quelle importance? Ils venaient tous des quatre coins de la planète, alors... Le rascisme n'était pas de mise, et ce n'était certainement pas quelqu'un comme elle qui le serait.
Cependant, la professeure ne répondit ni à la présentation - pas envie - ni n'ajouta quoi que ce soit - elle aurait pu s'assurer qu'il s'agissait d'une élève, mais elle avait moyennement envie. Ensuite, elle aurait pu lui proposer un duel. Mais elle était certaine de sa victoire, fière de son expérience, de sa maîtrise des armes et de son pouvoir. Elle pourrait, par ce biais, juste tester le niveau de l'élève, voire évaluer son originalité et sa vivacité d'esprit. Mais là encore, ce n'était pas son rôle - elle n'était pas maître d'armes.

Non, un adversaire qui l'intéresserait, ce sera ledit maître d'armes - même si elle avait peu de chance de le surpasser - ou bien, avouons-le, la directrice. Lou Peters était une femme que Mélina aurait volontiers défié dans un combat sanglant à souhait. Parce qu'avec un élève, les pouvoirs liés à son ombre l'avantagerait trop pour eux, qui ne sauraient pas le contrer. De la même manière, les monstres étaient incapables d'y faire face, étant donné qu'ils ne comprendraient pas les effets qui en découlaient. Quelqu'un comme Lou ou un autre professeur le saurait aisément.

La professeure dégaina son poignard, à sa cheville, et jongla avec entre ses doigts, comme une provocation qui n'en était pas une. Mendim était, théoriquement et en oubliant l'ombre sur le sol, en position de force. Son potentiel adversaire était de dos, inattentif, et visiblement absolument pas motivé - bien que son visage froid n'en donnât pas la certitude. Ce qui n'était pas possible à savoir, c'était que par l'ombre, Mélina voyait parfaitement la jeune femme. Que par sa désinvolture, elle se tenait en alerte, et que c'était la raison pour laquelle elle avait pris son poignard. En réalité, elle était en position de force. Et s'il advenait que Mendim s'approche de trop près et que son adversaire puisse engager un corps à corps, c'en serait fini - une hallebarde est handicapante avec la proximité, alors que c'était la spécialité de la théologienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 14 Aoû - 23:49

[hrp: oui je sais! c'était ma façon de "résumer", si on peut dire, la 2e phrase que Mélina prononce en grec ancien désolée pour le mal-entendu^^]

Pas de réponse...Rien...Des petits détails qui confirmaient la première impression que donna Mélina à Mendim. La professeur semblait plutôt froide et bien sûr antipathique mais bon...Rien de bien interessant.
Mélina se retourna et continua à s'entraîner, son ombre toujours plantée dans la direction de la jeune femme. Celle-ci ne s'attarda pas. Elle était venue dans cette arène pour s'entraîner, au combat, ou à la cible. Ce n'était pas cette femme bien peu sympathique qui allait gâcher cet entraînement. L'attaquer alors qu'elle était de dos aurait été trop lâche pour Mendim et elle se doutait bien qu'un professeur du niveau de Mélina ne se laisserait pas avoir comme ça.

Elle se dirigea alors à l'opposé de l'endroit où se trouvait Mélina. A cet opposé se trouvait une sorte de mannequin apparemment en bois, étoffé de paille et recouvert d'une "tunique" de cuir. Parfait pour s'entraîner. Elle ne se retourna pas vers l'autre femme. Mendim jugea inutile de poser son regard sur elle pour deux simples raisons: cela n'aurait servi à rien car Mélina n'aurait sûrement rien fait et rien dit et la professeur n'avait pas besoin d'une élève énervante, agaçante et harcelante.

Avant de réellement commencer l'entraînement, elle tâta le mannequin afin de savoir s'il supporterait la lame de l'arme de Mendim. Le cuir lui paraissait plutôt souple et fin. Alors elle fit glisser son hallebarde dans sa main jusqu'à ce que la lame arrive entre ses doigts. Elle appuya un peu en dessous de l'implantation de la lame et tourna doucement. Le bout de fer tournoya et finit par se séparer du manche. Il ne restait plus qu'un grand bout de bois légèrement décoré tout le long. L'africaine était prête.
Elle se mit en garde, son arme allégée ancrée entre ses mains. Elle attaqua et réattaqua sans s'arrêter et en silence. Aucun bruit ne sortait de la bouche de l'africaine. Elle gardait toute son énergie au fond d'elle et économisait ses forces. Trop de fautes. Trop d'erreurs. C'était bien, ou moyen mais plein de maladresses. Au moins, elle n'était pas venu à Gnôti Sauton pour rien et jamais elle n'aurait eut la moindre prétention de le dire.
Elle reprit son souffle et recommença. Elle ne sortit pas ses coups originaux et spéciaux et resta dans des mouvements basiques, mais qui, répétés, préparaient mieux les autres attaques. Elle sortit quelques bons combos mais le tout était loin d'être suffisant. Le soleil tapait fort et l'air était lourd, mais elle continua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Mer 20 Aoû - 14:25

Mélina la vit opter pour la solution la plus sage, à savoir : ne pas venir risquer de provoquer un professeur et de se retrouver le nez dans le sable à pester contre sa propre erreur. Sage. Cette jeune femme n'avait pas un poil de témérité. Décevant. Jamais contente, la fille d'Hadès poussa un soupir et lança son poignard dans la cible, bien qu'elle sache qu'il ne soit pas fait pour être jeté. Mais bon...
Elle s'avança ensuite jusqu'à ladite cible, et sortit son arme qu'elle rangea à sa ceinture. Hmm... Elle serait curieuse de savoir de quoi cette première élève qu'elle rencontrait pour cette année scolaire était capable. Roooh, la vilaine professeure qui allait provoquer l'Africaine ! Ne pensez pas cela, c'est un coup à vous faire répliquer qu'elle ne provoque pas, elle enseigne. Elle n'est pas le maître d'armes, mais... C'est trop tentant. Et elle n'est pas femme à résister à la tentation.

Son ombre se détache à nouveau et glisse sur la paroi de l'arène. Le professeur de Mythologies ne retient pas un bâillement agacé, comme pour signifier qu'elle aimerait que l'ombre se dépêche.
La part obscure avance, mouvant les jambes comme si c'était la projection d'une véritable personne qui avançait le long du mur de l'arène. Elle est discrète et sans bruit, et se dissimule contre le mur, dans une silhouette noire, derrière Mendim. Et l'observe. Enfin, l'observe... Mélina l'observe à travers l'ombre, d'un oeil, sans cesser de s'entrainer, à l'autre bout du terrain ; ou plutôt de sembler s'entrainer. De là où était la fille de Poséidon, c'était sans nul doute l'impression qu'on pouvait avoir. Mais en réalité, la jeune femme s'échauffait et rangeait ses armes, se préparant au combat qu'elle comptait provoquer. Voyons un peu de quoi elle est capable...

Du coin de l'oeil, elle suit ses mouvements, sur le mannequin. Il n'est pas difficile de voir que ce sont des mouvements basiques, comme si elle-même s'échauffait avant de passer à des choses plus sérieuses. De l'ombre ne sortit aucun son, pas même la respiration claquante de la demi-déesse des Morts mais par contre, cette dernière entendait parfaitement le son de l'arme fendre l'air, et la respiration de l'Africaine traduisant l'effort sous le soleil caniculaire. Quoique, ça ne devait pas la gêner tant que ça... Si elle ne se trompait pas dans ses conjonctures, elle devait être habituée à ce genre de manifestations climatiques. Ce qui pouvait l'avantager, surtout si elles entraient dans un corps à corps. Mais dans l'immédiat, il ne fallait pas qu'elle songe à cela.

Elle continuait d'observer les gestes. Et, subitement, sa voix froide sortit de l'ombre, avec son léger accent russe :

"Plus de souplesse et de précision. Revoir les réflexes."

Elle laissa passer la stupeur qu'elle avait probablement créée, sans cesser de mouvoir son corps à l'autre bout de la piste. Ca devait être assez déboussolant, comme manifestation.

"Tu as bon fond. Essaie de mettre plus de souplesse."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Mer 20 Aoû - 15:36

Mendim s'entraînait ou plutôt s'échauffait. Elle répétait des mouvements simples mais elle n'avait pour l'instant pas l'intention de passer à des choses vraiment plus sérieuses ou plus difficiles. Le soleil tapait de plus en plus fort en fonction de ses mouvements, et la chaleur augmentait légèrement. Mais la jeune femme était habituée à ce genre de climat puisqu'elle a toujours vécu sous des températures impressionnantes, et dans des conditions difficiles.

Elle avait une respiration plutôt sacadée, dûe à l'effort mais elle n'était pas spécialement fatiguée. Elle était solide et il lui aurait fallu beaucoup plus qu'un petit rayon de soleil insistant pour la déstabiliser.
Elle s'était arrêtée quelques secondes pour s'analyser elle-même quand une voix froide l'interpella.

"Plus de souplesse et de précision. Revoir les réflexes."

L'africaine se retourna et vit la femme qui se trouvait être un professeur qui s'entraînait toujours. Elle se demanda l'espace de quelques courtes secondes comment elle pouvait lui parler alors qu'elle semblait encore s'entraîner. Bien sûr, elle aurait pu lui parler tout en s'entraînant à l'autre bout de l'arène, mais là...Ça semblait différent...C'était étrange et préoccupant.
Mendim se rendit alors compte qu'il y avait une ombre, non loin d'elle. Une ombre qui était celle de Mélina. Elle n'aurait rien pu dire, elle ne pouvait affirmer quoi que ce soit mais cette ombre était plus que louche.

Elle se retourna vers le mannequin qui commençait à cruellement souffrir et souffla un peu. Elle réfléchit à la façon de mettre en oeuvre tout ce qu'elle venait d'entendre de façon efficace et logique. Elle en profita aussi pour se reposer quelques secondes avant de reprendre.

"Tu as bon fond. Essaie de mettre plus de souplesse."

Mettre plus de souplesse...La jeune femme s'efforça de respecter les conseils.
Elle reprit ses exercices avec des mouvements toujours aussi simples mais en s'obligeant à être plus souple et plus fluide dans ses attaques. Ses réflexes aussi, elle devait travailler ses réflexes. Elle simula des afronts ennemis et augmenta sa rapidité d'éxécution et attaqua plus vite en imaginant touts les contres possibles de son adversaire. On peut dire qu'elle s'était un peu amélioré par raport à ses enchaînements précédents.

Mendim se rendit également compte que les réflexes et la souplesse faisaient partie de ses points faibles. Cette Mélina avait l'oeil...En l'espace de quelques instants elle avait pu analyser le style de combat de l'africaine...Incroyable...presque angoissant...Mendim se sentait épiée et observée mais elle n'y fit pas spécialement attention. Elle ne devait pas se laisser perturber par la présence de cette femme plutôt étrange et de cette ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 21 Aoû - 12:45

Mélina retint un petit rire moqueur lorsque l'Africaine se tourna vers son corps en entendant sa voix qui provenait en fait de son ombre. Oui, bon, c'était déstabilisant, il fallait bien l'avouer... Mais bon, la professeure n'était pas de ceux qui étaient compatissants et donnait des excuses. Elle analyse, elle observe et elle tire les conclusions qui s'imposent. Le reste n'est qu'inutile et superflu.

Ah, en plus d'être sage dans ses actions, elle savait respecter les conseils donnés sans se vexer. Bien, elle pourrait vite devenir une bonne élève... Et s'en sortir sans trop de problème dans la vie. Elle serait curieuse de voir comment elle s'en sortirait face à un monstre...
La fille d'Hadès s'arrêta dans ses mouvements, et, sans prévenir, partit à la renverse dans un poirier. Tenant sur ses mains, parfaitement droite, le sang montant à la tête, elle resta ainsi pendant environ deux minutes, les yeux clos, à réfléchir, tout en observant Mendim. Bien, pas mal...

"Attention, ta souplesse devient bonne, mais n'oublie pas la précision."

La voix était à nouveau sortie de l'ombre. Froide, distante, terriblement étrange dans la bouche d'un professeur... Puis, quand les trois minutes visées se furent écoulées, Mélina se remit à l'endroit, et, d'un coup, disparut de l'endroit où elle se trouvait. Enfin... Disparut n'était pas le mot. Car elle venait d'arriver au travers de son ombre, derrière Mendim, dague dans la main. Sa part obscur se déplaça à nouveau, venant de l'autre côté. Couvrir plus d'espace, voir ce dont elle était capable en étant déstabilisée par son adversaire.

"Pas mal... Le maître d'armes devrait apprécier de t'avoir comme élève."

Sa voix n'était qu'un souffle froid, mais il n'était guère difficile de savoir à travers elle que la jeune femme s'était déplacée jusqu'ici. Le son faisait moins lointain, moins imposant. Et son accent russe semblait plus prononcé.

"Pour exercer les réflexes, il n'y a pas trente six solutions. Il faut s'entrainer avec un adversaire. Prépare toi."

[désolée, c'est court, mais l'inspi commence à me faire défaut u.u]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 21 Aoû - 15:11

La jeune femme aperçut du coin de l'oeil la professeur, qui se trouvait à l'opposé d'elle, faire un long poirier. Ceci ne l'étonna pas plus que ça. Mendim continuait de s'entraîner en se forçant à respecter les consignes de Mélina quand sa voix retentit une fois de plus dans l'arène. Encore des conseils. L'africaine ne s'arrêta pas. Ni pour regarder l'ombre ou le corps de la professeur ni pour respirer calmement. Elle s'efforça d'être plus précise tout en étant rapide et réfléchie. Il fallait bien avouer que pour l'instant elle avait assez de mal à tout réunir. Puis, Mélina apparut juste derrière elle. Cette fois, Mendim s'arrêta.

"Pas mal... Le maître d'armes devrait apprécier de t'avoir comme élève."

Le maître d'armes...Tiens, la jeune femme avait oublié qu'il y avait un maître d'armes ici. Elle ne l'avait pas vraiment rencontré. Mélina était la première personne, faisant partie du personnel, que la jeune élève avait rencontré. Les cours du maître d'armes seraient sûrement les premiers cours que la jeune femme suivraient, étant ses préférés. Elle était une guerrière et les autres matières l'intéressaient beaucoup moins; bien qu'elles les suivraient. Elle était une fille sérieuse et elles prendraient les autres cours, même si ce n'était que pour sa culture.

Cette phrase, que Mendim prit pour un très maigre compliment, résonna étrangement dans la bouche du professeur. Jusque là, elle n'avait fait que parler froidement et presque méchamment. Bien sûr, là, elle parlait toujours d'une voix froide et inhumaine mais cela sonnait différemment.

"Pour exercer les réflexes, il n'y a pas trente six solutions. Il faut s'entrainer avec un adversaire. Prépare toi."

Un combat...L'entraînement de Mendim allait être appliqué dans un combat...L'élève savait qu'elle n'avait aucune chance face à Mélina mais elle était prête à relever le défi. Il faut dire qu'il n'aurait pas été correct de refuser pour quelque raison qu'il fut.
L'africaine ramassa alors la lame de son hallebarde qu'elle avait retiré. Elle la glissa en la faisant tourner et la lame se remit en place. Elle se mit en garde et fixa Mélina d'un regard sans expression.

[pas grave, moi non plus ce n'est pas terrible^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Jeu 21 Aoû - 22:17

Mélina laissa son regard fixer Mendim, sans manifester plus d'émotions qu'elle. A la différence que l'Africaine s'efforçait apparemment de ne rien laisser transparaître ; chez la professeure, c'était naturel.
La dague toujours à la main, la fille d'Hadès ne bougeait pas, laissant le temps à son adversaire à venir de préparer son arme et de se préparer mentalement. Il était important d'avoir le mental qui suivait, dans ce genre de situation. Son regard se fit légèrement plus absent, alors qu'elle passait par son ombre, observant Mendim de dos. Elle avait une vue parfaite de la jeune femme, sans angle mort. L'idéal. C'était son avantage principal dans un combat. Ajoutons à cela sa rapidité et son agilité, on comprenait mieux pourquoi elle se débrouillait malgré sa carrure féminine, sans force herculéenne.

Sa main droite serra sa dague, la gauche était prête à dégainer le poignard, ou les couteaux de jet. En toute logique, elle devrait lui laisser l'avantage de l'attaque... Ce qu'elle ferait. Parce qu'elle était meilleure en position défensive, et parce qu'elle ne comptait pas se battre sérieusement. Non, elle se contenterait d'esquiver les attaques, rapidement, et de tester ses réflexes en passant par des déplacements avec son ombre. Elle verrait aussi ainsi si elle était capable de s'adapter à un évènement imprévisible. Boarf, on verrait bien.

Elle plaça un pied en léger retrait, prête à parer toute attaque. Elle donnait par cette simple position le feu vert à Mendim et déclenchait le début des hostilités. Elle ne donnait l'illusion de vouloir parer que pour mieux tester les réflexes. Elle esquiverait toutes les attaques, utilisant son ombre au besoin s'il advenait qu'elle ne pouvait pas faire autrement (je te laisse voir les attaques et gérer ma perso au besoin dans ton prochain post ^^).

Enfin, pour son attaque finale, elle passa par son ombre, arriva derrière Mendim, et cette fois attaqua, dans le but de placer sa dague sous son menton, elle-même derrière l'Africaine. A voir si cette dernière se laisserait avoir, ou si elle saurait contrer.

[hrp : encore court, mais je ne suis pas très forte en posts d'action... Donc j'ai mis le combat en un seul post ^^ Tu sais ce que fais ma perso, je te laisse gérer]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Ven 22 Aoû - 0:41

[ah bah merci!! je me retrouve avec deux persos à jouer alors que je suis aussi nulle que toi en post de combat^^bon moi aussi c'est court mais je fais ce que je peux hein^^]

Mélina se mit en garde sans attaquer, une façon de provoquer Mendim. Celle-ci respira profondément avant d'attaquer précipitemment. Première esquive du professeur. L'africaine la regarda un instant avant de réessayer en attaquant latéralement. L'adversaire de l'élève fit un bond en arrière en lui permettant d'éviter la lame avec aisance. Didi s'arrêta un instant et fixa la prof. Elle était déjà démoralisée de voir qu'elle esquivait tout. Elle réattaqua mais plus rapidement cette fois pour avoir l'espoir de la toucher. Elle réussit à la frôler mais ce fut encore une fois un échec. Elle réattaqua et réattaqua en usant à chaque fois d'un peu plus de technique et en améliorant chacun de ses coups mais elle ne réussit jamais à lui porter un réel coup. L'ombre du professeur de mythologie tournoyait autour de l'élève africaine qui y faisait peut-être trop attention. Elle y jetait toujours des regards inquiets en coin. Il lui arrivait parfois, tout en surveillant Mélina, de se focaliser sur l'ombre même si ce n'était que quelques secondes.

Mendim n'avait pas l'intention de sortir toutes ses bottes secrètes mais elle ne se contenta pas des mouvements basiques. Elle pratiqua quelques enchaînements en s'efforçant tout de même d'être fluide, rapide et souple dans sa gestuelle. Après tout, ce n'était qu'un entraînement avec un adversaire, comme un cours avec un professeur. Malgré la colère qu'elle commençait à éprouver face à son incompétence, cela restait un entraînement et elle était là pour apprendre. Mais ses nerfs commençaient à lâcher. Ça faisait déjà plusieurs minutes qu'elles se battaient et Mendim n'avait pas réussi à la toucher une seule fois. Certes, elle était professeur et il était logique qu'elle soit plus forte qu'elle mais l'africaine n'était pas non plus censée être bonne à rien.

C'est alors que Mélina porta une attaque qui semblait bien être celle qui mettrait fin à ce combat. Elle se retrouva derrière elle et la professeur lui pointa sa dague juste sous le menton. Instantanément, Mendim donna un violent coup de coude dans l'abdomen de la femme qui la menaçait. Elle réussit à se dégager. Ainsi comme ça le seul coup qu'elle avait réussi à porter au professeur était celui qui lui avait permis de se protéger...Comme si ça avait été un réflexe ultime...

La jeune femme se retourna vers le professeur. Elle était essouflée et légèrement déroutée. Elle ne savait pas comment elle avait pu être aussi médiocre. Mais peut-être que ce n'était pas elle qui était médiocre mais tout simplement Mélina qui était plus forte!...
La jeune élève s'inclina légèrement face à son professeur en signe de respect. Elle était vraiment dégoûtée. Mais bon, elle était là parce qu'elle avait beaucoup de choses à apprendre et elle devait accepter la défaite; bien qu'elle détestait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Combat   Ven 22 Aoû - 15:33

[C'était juste pour que ce soit plus pratique, pas pour t'embêter ^^"]

Le combat fut assez... Hmm, suffisant pour tirer Mélina de son ennui. La jeune femme dut à plusieurs reprises avoir recours à son déplacement par son ombre pour esquiver. Hmm... Elle avait du talent, mais les réflexes étaient médiocres. Sa dernière attaque lui donna confirmation. Au lieu d'essayer de se dégager avant de l'avoir sur le dos, elle n'avait pas pu la sentir et avait utilisé un réflexe de dernière chance, qui lui avait coupé la respiration et l'avait forcée à la lâcher.

Pas terrible. Mais bon, même si un combattant aguerri aurait pu empêcher cette situation, il était certain que ce n'était pas le cas d'un débutant... Mais Mendim n'en était pas une. Loin de là. Mélina n'était pas une personne qui aimait combattre. C'était plus une femme de théorie, un peu comme les enfants d'Athéna. Mais... Elle se débrouillait plutôt pas mal, et savait déceler les points faibles, en bonne observatrice.
Elle observa son adversaire s'incliner et sourit en penchant légèrement la tête sur le côté. Le sourire fut fugace, mais il traduisait l'impression de domination qu'avait la fille d'Hadès. C'était toujours délectable...

Elle se recula, et rangea sa dague à sa ceinture. Son poignard retourna à sa cheville : bon point pour Mendim d'avoir réussi à le lui faire dégainer.

"Товар." (1)

Elle s'étira à la manière d'un chat, tendant les bras en cambrant légèrement le dos, laissant un gémissement passer ses lèvres.

"C'était pas mal. Travaille ta rapidité, pour accroître tes réflexes. Je me répète, mais le maître d'armes t'appréciera, comme élève. Bonne chance dans l'école."

Elle haussa les épaules et tourna les talons.

"Tu as sans doute meilleur niveau que bien des élèves ici."

---------

(1) Bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Mendim
Idole de l'Ecole
avatar

Féminin Nombre de messages : 579
Age : 22
Parent divin : Poséidon
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Combat   Ven 22 Aoû - 20:02

[nan mais c'est pas grave^^bon dernir post sans inspi dsl]

Mendim s'inclina et Mélina laissa paraître sur son visage une expression qui montrait clairement qu'elle était contente d'avoir gagné. L'africaine savait bien qu'elle avait énormément de travail devant elle et qu'elle devait améliorait ses techniques. Le professeur avait été plus forte, c'était absolument normal.
La femme parla alors en russe. Ok...Mendim n'avait strictement rien compris mais elle s'en fichait. Mélina s'étira comme un félin pendant que Mendim se massait le cou.

"C'était pas mal. Travaille ta rapidité, pour accroître tes réflexes. Je me répète, mais le maître d'armes t'appréciera, comme élève. Bonne chance dans l'école."

La jeune femme fut plutôt étonnée d'entendre sa professeur lui dire cela. Depuis le début elle avait été désagréable, bien qu'elle n'ait pas spécialement été sympathique en prononçant cette phrase. Mais l'entendre complimenter quelqu'un ou quelque chose devait être assez rare. Enfin...Compliment compliment...

"Tu as sans doute meilleur niveau que bien des élèves ici."

Ça parcontre ça lui fit très plaisir. Son amour propre était tel qu'elle adorait qu'on lui dise des choses de ce genre. Puis Mélina s'en alla et Mendim la suivit.
La jeune élève n'avait rien à se reprocher quant au niveau de son entraînement mais c'est tout de même avec amertume qu'elle quitta l'arène pour retourner à l'île principale.


Edit de Mélina : RP clos, parce que j'ai la flemme de faire un post rien que pour dire qu'elle s'en va ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat des Chixx!
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» Les Femmes au Combat
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: La presqu'île de Leucé :: L'arène-
Sauter vers: