Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit [Lucas, Mélina]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Une nuit [Lucas, Mélina]   Mar 4 Nov - 15:19

[suite de Savon]

La moto vrombissait dans la nuit. Elle détestait ces engins. Ca faisait du bruit, et la conduite n'était pas malléable, enfin, pas assez à son goût. Elle préférait les voitures, y'avait pas à dire. Mais bon, on faisait pas la fine bouche quand un moyen de transport permettait d'être proche de son amant. Les bras autour de sa taille, casque masquant son visage éternellement froid, la poitrine contre son dos, la jeune femme s'accrochait autant pour ne pas tomber que pour profiter du contact. Le voyage fut bref, mais pas trop mal. Lucas conduisait bien. Donc bon, on n'avait pas à se plaindre.

Arrivés devant l'auberge, une fois le moteur coupé, la professeure descend de la moto, et ôte le casque noir. Ses yeux se posent brièvement sur le bâtiment avant de venir sur le jeune homme. Il avait dit que ce pourrait être dangereux, d'être vus ici. Hm, certes. Mais bon, le danger, c'était ce qui faisait vivre non?

"On a vu mieux, comme carrosse, jeune homme, souffla-t-il d'une voix froide, dans laquelle perçait une pointe d'humour."

Se tournant vers le bâtiment, elle poussa un soupir et attendit que l'adolescent ait fini avec son véhicule pour lui prendre la main et l'entrainer avec elle à l'intérieur. L'auberge de jeunesse était un endroit accueillant et délicieusement coloré... C'en était absolument épouvantable. Comment pouvait-on aimer venir ici?!
Mélina s'avança jusqu'à l'accueil, posant le coude sur le comptoir, parlant à l'hôtesse d'une voix froide.

"Il vous reste des chambres?
- Euh... Oui Madam-... Elle entraperçoit le regard noir de l'intéressée. Euh, Mademoiselle... Pour une ou deux personnes?"

Comme ne s'étant pas posé la question, la jeune femme ouvrit un peu plus le regard et se tourna vers Lucas, comme pour lui demander son avis. Elle, elle n'était pas contre une chambre deux personnes, mais après, ce serait au gamin (Razz) de décider. Mélina dans son lit, c'était une épreuve. Oh, non pas parce qu'elle était invivable, non, ça c'était au réveil, mais parce qu'elle avait tendance à être très intimiste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   Jeu 6 Nov - 21:50

Lucas avait tâché de bien conduire, et malgré la présence de son amante dans le dos. Non pas que c'était désagréable, mais légèrement perturbant dans le bon sens. Arrivés devant la fameu bâtiment,
Mélina se permit une remarque.
- Si tu préfères le carosse, tu l'auras ! Lucas sourit, énigmatique.
Il serait bien capable, juste pour l'embêter, de l'emmener dans un carosse faire une ballade, les genre de trucs attrappe touriste où les amoureux normaux aiment aller. Et puis, même si à la base l'idée était à vomir, cela pourrait devenir interessant. Lucas se laissa emporter à les imaginer dans le carosse.
Lucas s'affaira à sa moto, il ne la pouponna pas, mais la gara juste : il fallait pas exagérer. Entrainée par la main de Mélina il entra dans le bâtiment et sans même regarder sa chérie, il devina qu'elle n'aimait pas le lieu...il faut dire que lui aussi n'aimait pas trop le genre, mais bon on fait avec ce qu'on a.
Comme à son habitude, Mélina fut glacial et le fait que l'hôtesse l'ait appelé madame en premier lieu lui rappela le premier cours où il était partit en plein milieu.
*Que j'aime me souvenir...* Cela était étrange qu'il pense cela, mais il était vrai qu'il aimait de temps en temps se plonger dans le passé pourvu que cela eut été agréable (c'est français ca?).

Melina le fixa avant qu'il ne comprenne qu'elle lui demande de répondre à la question. Lucas n'hésita pas une seconde, non pas qu'il avait réfléchis à la question à l'avance mais c'était venu tout seul.

- Une chambre pour deux, ce sera combien?
- 37€ (je sais pas trop si c'est beaucoup ou pas ^^")
Lucas prit de l'argent de son portefeuille, ou plutôt d'une de ses poches intérieur car il n'avait jamais investi dans un porte monaie. IL devrait peut être y songer.
Il avait pris l'initiative tout seul de payer, c'était un grand pour lui...
Il saisit la clé sans rien demander de plus et monta les marches d'escalier, et cette fois ci, ce fut lui qui entraîna Mélina jusqu'à la chambre.

Il l'ouvrit et découvrit leur chambre. Plutôt petite : c'était vraiment étroit. Les murs semblaient pas très épais, le mobilier était très simple et très sobre mais les murs étaient bigarré de différentes formes et couleur qui faisait pensée au hall d'entré.
*Voila comment gâché un si beau mobilier...*
Lucas termina son observation de la chambre pour constater qu'il n'y avait pas de salle de bains privés et que les salles de bains étaient commune : cela lui fit penser au formule 1 qu'il avait déjà logé et cette affreux souvenir le fit frissoner.

[ps : il a mit un boxer pas un slip lol]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   Ven 7 Nov - 13:57

Lucas avait fait son choix. Après un silence, néanmoins. Choix satisfaisant par ailleurs - avait-elle pensé à prendre des capotes? - même s'il valait mieux que personne ne soit au courant. Il prenait même l'initiative de payer, attention ! Ah ça, elle avait vu juste en se disant que ce gamin arriverait à la surprendre (XD), parce que là, dans le genre inattendu, on faisait rarement mieux. Mais elle ne releva pas, et ne tenta pas non plus de s'interposer - ne l'interrompons pas dans son élan de galanterie.
Il avait pris la clef aussi. Ah ben tiens. Et maintenant... Go in ze chaaaambre ! La jeune femme se laissa entraîner par son amant, montant les escaliers sans s'essouffler - manquerait plus que ça - et arrivant dans la pièce avec un air de léger mépris. Elle savait que c'était petit, que c'était peu reluisant, et cætera, mais ça, c'était pire que tout.
S'il y avait bien 9m² dans cette chambre, elle voulait bien se pendre. C'était à se demander comment ils avaient fait pour y faire entrer un lit deux personnes. 37$ la nuit? Ah ! C'était plus cher qu'elle ne l'aurait cru, pour un toit et un morceau de toile sur lequel dormir... Pas de salle de bain privée - tant pis - pas d'armoire - les fringues on les met par terre ? - à peine un bureau bancal et une chaise. Ah c'était sûr qu'on allait pas y faire autre chose que dormir, ici - ou pas.

Mélina pousse un soupir las et avance dans la petite pièce. Eh beh, au moins, il ne pourrait pas lui reprocher d'être trop distante... Elle serait, au pire, à trois mètres de lui, si lui se tenait dans le lit et elle contre la porte. Elle ne comptait pas le faire, mais ça donnait pas envie de venir dormir souvent... Elle comprenait mieux pourquoi les apprentis qui rataient une fois la navette la rataient rarement une deuxième fois...
Elle s'assit délicatement sur le lit, dont les lattes émirent un couinement. Ah merde... Pas le lit qui grince, ça fait cliché... Pis... Et puis... Enfin bref, voilà quoi !

Sans plus se casser la tête, la jeune femme dénoue la boucle de sa cape, la plie et la pose sur le bureau, découvrant une tenue légère mais non vulgaire, avec un corset à lacets rouges et un jean sombre descendant sur ses hanches. Elle ôte ensuite ses chaussures, toujours avec calme, tranquillité, et sans rien dire. Pour le moment. Quoique. Elle ne résista pas à l'envie de taquiner le jeune homme.

"Tu n'as plus l'air d'avoir si peur que ça que quelqu'un nous trouve ici... railla-t-elle. Tu n'as même pas peur de ce que la Méchante Mélina pourrait te faire?"

Elle avait soufflé cette phrase en insistant sur son accent russe, faisant un peu caricature américaine de l'agent du KGB. Elle retrouva néanmoins rapidement son accent habituel, léger mais tout de même présent, alors qu'elle se demandait si elle risquait de l'effaroucher à se dessaper entièrement - ou même rien qu'en restant en sous vêtements -- elle se demanda même, fugacement, ce que le jeune homme portait lui même derrière son pantalon (méli perverse u.u).

[j'ai hésité à lui sauter dessus, mais ça se fait pas... u.u]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   Mar 18 Nov - 21:22

Mélina commença à se déshabiller, enfin pas vraiment, à ôter et plier sa cape et dénouer ses chaussures. Lucas remarqua qu'elle était plutot bien habillée ou plutôt avec un dessus, ni vulgaire ni trop sage. Il n'avait pas vraiment autre chose à regarder que Mélina dans la petite pièce où ils étaient.
* Je me demande si on aurait pas mieux fait d'aller à l'hôtel...Ca aurait été plus discret et plus spatiaux.* Lucas serait bien partit maintenant, mais après avoir payer cela entrainerait des complications inutiles, et puis quitter l'hôtel, mouerf.

- C'est pas moi qui devrait avoir peur tu sais.

Il la regarda avec un sourire. Puis s'avança vers elle.

- C'est plutôt toi, qui devrait avoir peur de moi.

Il la releva du lit, elle était à présent debout contre lui. Ce qui est pratique avec les dessus à lacet c'est que c'est plus agréable et facile de les enlever. Evidemment cela est un avis purement personnel... Il fallait l'avouer, Mélina était désirable. Elle aviat une beauté froide, peut être caractéristique des russes? Ou alors cela était juste un cliché car il venait d'un pays froid? En tout cas, Mélina intéressait le jeune homme.
Celle ci ne lui aviat malheureusement pas bondit dessus comme une tigresse ce qui voulait dire que il allait devoir prendre l'initiative, cela ne le dérangeait pas en soi.

Il défit lentement les lacets rouges du corset qu'elle portait...
Aucune question, juste l'amour.
Lucas ne savait pas trop si dans quelques minutes il allait se retrouver empaller contre une des dagues de Mélina où si elle le téléporterait quelques part pour ses actes peut être trop osés et trop tôt, mais il ne se posait pas cette question là. Cela se faisait comme ça.

[euh...je vois plus quoi mettre avant d'ajouter censuré mdr]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   Mar 18 Nov - 22:34

Un hôtel? Boarf, c'était si peu intimiste... L'avantage de ces petites pièces, c'était qu'on ne pouvait pas échapper à la personne avec laquelle on la partageait... Et Mélina y comptait bien. Alors ainsi, elle devrait avoir peur de lui? Hm, c'était pas lui qui planquait fouet et menottes dans un placard avait une réputation de tarée sadique et particulièrement cruelle... Même si c'était vrai, enfin presque, la concernant, il y avait fort à parier qu'elle était plus crainte que lui. Bref, ils s'étaient bien trouvés les deux là, en fait.
Elle se laissa relever et serrer contre lui, un sourire coquin sur les lèvres. Oh mon petit, crois moi que j'en ai à t'apprendre dans son domaine, à t'en faire tourner la tête... Le laisser prendre l'initiative, pour voir ce qu'il valait... Mais savoir le guider, parce que, visiblement, ce serait his first time. Good.

La professeure le laisse défaire le lacet et entoure son cou de ses bras, pour capturer ses lèvres avec douceur, levant une jambe contre sa hanche, sans rien ajouter. Le regard étrangement moins froid, c'est une autre Mélina qui se montre. Peut-être meilleure, peut-être pire, cela dépend du point de vue. Une femme douce et intimiste, très câline, très tactile, dont le regard de glace fond pour devenir de braise. Une main se glisse sous le tee-shirt du jeune homme le soulève, et de la suite ne resteront que murmures et gémissements dans la semi-obscurité de cette petite chambre.

Le soleil se lève. La tigresse se réveille. Elle est allongée, nue, contre une peau douce et agréable au toucher, des battements réguliers de cœur contre l'oreille. Cette nuit a été parfaite. Comme elle les aime. La couverture simple mais chaude du lit les couvre tous deux, mais elle n'a pas froid plus grâce au corps du jeune homme qu'à cette chose miteuse louée par ces aubergistes. Mais elle ne s'en plaindra pas. Non, car pour la première fois depuis longtemps, Mélina la Grande, la Méchante, l'Abominable (!)... Est de bonne humeur. Elle en a même un sourire un peu décalé sur les lèvres, alors que sa main, juste posée sur le buste de son amant, coule le long de son torse, avec douceur, pour voir s'il est éveillé. Eh oui, grand scoop. La fille d'Hadès est une femme très douce en amour. Oui, en amour, vous aurez bien lu. Ca aura pris un peu de temps, par rapport à l'adolescent, mais maintenant, elle est là, elle est heureuse... Elle est amoureuse.

[j'ai hésité à ajouter une énorme censuré en plein milieu, j'ai préféré ne pas le faire. Sinon, voilà j'ai eu Lucas, sa première fois Sad *émue* ... Et désolée pour la petite manip de perso, si ça te va pas je change, hein ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   Lun 1 Déc - 20:15

C'était le matin et lorsque Lucas ouvrit les yeux il constata qu'il venait de le faire pour la première fois. Grand choc psychologique? pas du tout, juste grande découverte. C'était un bonheur innouï. Il se rappelait de chaque instant, de chaque caresse, de chaque baisé et des autres choses aussi... Sa peau contre la sienne, sa douce peau. Ca c'était un souvenir mais aussi ce qui se passait maintenant.

L'idée qu'une personne puisse entrer ici et les voir tous deux dans une position sans équivoque, ne lui faisait nullement peur. D'ailleurs pourquoi viendrait on dans une chambre occupée?

Toc Toc Toc
- femme de chambre!

Lucas était à moitié étonné qu'il y avait ici aussi un service de chambre. Enfin, fallait quand même les lavés les draps, alors non finalement c'était logique.
- Repasse plus tard. cria t il à moitié.
A présent il était obligé de se lever et Mélina était obligée d'être réveillée elle aussi, si elle n'y était pas déjà. Non pas que Lucas était pudique il enfila tout de même un boxer (le même que la veille mais bon d'un autre côté aucun des deux n'a de baggage alors lol) Il continua d'enfiler ses autres habits tout en regardant Mélina, la délicate Mélina.
Elle n'était pas terrifiante lors des calin, et Lucas reconnu que cela ne lui déplaisait pas car même si il appréciait sa froideur en journée, la nuit il préférait sans même avoir testé l'autre, la douceur.

Enfin bref Lucas était fin prêt pour démarrer une nouvelle journée, c'en était déroutant. C'est là qu'il constata qu'il ne savait pas comment se comporter. Chaque fois qu'on tente quelque chose pour la première fois on a toujours du mal à savoir quel geste faire et quelle parole prononcer. Il adopta une attitude qu'il jugea correct ; il reprit sa place appuyé contre le bureau.
- Bien dormi?
Cette question aux allures banales ne l'était pas forcément, en fait il tenait à avoir son verdict en quelque sorte. Enfin non, finalement cela ne l'intéressait plus.
- Tu veux faire quoi maintenant?
Lucas aurait pu paraitre chiant à poser une question sans demander de réponse mais son image ne l'intéressait pas à lui alors il se comportait comme il le voulait
*Rester ? Rentrer ? Se ballader ? ...?*

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit [Lucas, Mélina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit [Lucas, Mélina]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» La nuit du renouveau.
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: L'île des mortels :: L'auberge de jeunesse-
Sauter vers: