Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Achat

Aller en bas 
AuteurMessage
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Achat   Sam 27 Sep - 14:23

En sortant du phare, Orwalle qui avait retrouvé la maîtrise de ses muscles, avait décidé d'entrainer Calista jusqu'au bar qu'elle avait repéré. Avant d'entrer, elle murmura à l'oreille de celle qui la suivait :

- Je me charge des négociations, mais comme je ne connais pas les prix ici, je vais peut-être devoir marchander moins que d'habitude. Mais tu es jolie, ça peut être un avantage. Comme tu n'y a jamais touché, je pense que je vais te trouver une petite dose, ça serait bête que tu claques pour ta première fois. Toi, tut'assieds à une table libre et tu ne dis rien.

La jeune fille tira sa complice par la main dans le tripot enfumé et lui désigna une petite table dans l'angle. Elle balaya la salle du regard avant de repérer l'homme qui se tenait au bar. La russe avait deviné juste, c'était un revendeur. La question était maintenant de savoir si il avait de l'H.
Elle traversa la salle, déserte en plein milieu d'après-midi et s'assit au bar à côté de l'homme. Elle allait acheter deux demi-doses, cela lui suffirait. Dans la poche de son imper, elle tâta les seringues et les cuillères obtenues sur le chemin.
Elle posa à l'homme la question voilée qui était en usage dans la ville d'où elle venait.


- T'aurais pas croisé une chinoise, l'autre jour ? Une toute blanche, toujours en train de se repoudrer le nez ?

Elle désigna Calista à l'autre bout de la salle :

- C'est la soeur de mon amie, elle a fugué.

Comme de bien entendu dans ce genre de transaction, l'homme répondrait qu'il fallait y mettre le prix pour avoir des infos.
Il fut tout aussi prévisible que les autres revendeurs auquels la russe avait eu affaire :


- Ca dépend à quel point tu tiens à la soeur de ton amie...

- Elle est toute gamine, une vraie demi-portion...

- T'auras pas ton info à moins de cent balles.

- Arrête, c'est le prix des indics des stups ! Je peux avoir mon info à moitié prix ailleurs, mais on m'a dit que vous, vous pouviez avoir de bons renseignements. 20.

S'ensuivit une longue négociation qu'il ne sera pas très utile de relater ici. Tout est qu'Orwalle, en bonne roublarde, finit par avoir les deux demis-doses à 50 euros. Elle décida de retourner auprès de Cali pour aller trouver un coin tranquille où elles ne se feraient pas griller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Dim 28 Sep - 22:28

Lucas avait finalement craqué aux nombreux appels de son gang. Il les avait trop longtemps ignoré. Cela faisait deux, presque trois mois. Depuis son départ de prison en réalité. Le premier mois était resté secret pour tous le monde, les seconds c'était passé a l'île.
*Je me demande comment j'ai pu rester autant de tant sur l'île...j'ai presque pas péter de cable...*

Bref, il rentra dans le bar où ses copains l'attendaient. Ils avaient pris place près d'un coin. Endroit bien sombre où l'on ne voyait les visages de chacun. De l'autre côté d'une sorte de barrière en bois, il y avait une table, visiblement occupée, mais là encore le visage resta dans l'ombre.

Il rentra dans le groupe, se place contre le mur, sur la table assez avec nonchalance, toujours son épée sur le dos, et au centre du groupe.

- Re, Dark. dit un gars à l'air minable.

* Ils n'ont pas oublié ce surnom débile qu'il m'ont donné alors qeu j'avais dix ans... fais chier.*

- Ca faisait longtemps. Obscure. Dit un autre en lui faisant une tape dans le dos.

Pas qu'il aimait ce surnom, mais il était un peu mieux.

*Faut vraiment que jme trouve un surnom qui a de la classe. D'un autre côté, c'est avec ce surnom qu'on me connait et qu'on me craint.*

- Je sais. répondit Lucas.

- T'es seuleemnt sortit maintenant de prison? demanda un gars près de la vingtaine, le chef visiblement.

* Un nouveau mensonge?* Lucas soupira. Il ne mentait guère à son gang, juste quelques détails genre qu'il était un demi dieu.

- Non, je n'y suis resté que trois mois. J'ai failli étriper un garde qui m'harcelait mais quelqu'un m'en a empécher et finalement c'est le garde qui a été en tord...ca m'a fait sortir plus tôt. J'ai passé un mois à m'occuper de certaines choses...

Là il ne mentait pas. Personne ne savait se qu'il avait fait durant ce fameux mois. D'ailleurs il ne comptait pas le raconter à quelqu'un ! C'était pour des raisons personnelles...

- Ensuite je suis retourné à mon pensionnat durant presqu'un mois.

- Quel exploit ! dit un très vieux du gang qui connaissait ses difficulités à y rester longtemps.

- Je sais... Où est l'Autre? Il s'en sort sans moi?

- Il vient de négocier avec une fille, apparamment il s'en est sortit sans trop d'égratinures. Mais tu serais vachement utile! Au moins avec toi y avait jamais de soucis. Tu mettais à terre tout les voleurs et les flics et t'avais une présence qui faisait fuir la moitié d'entre eux! Puis les autres gangs reprennent du terrain. D'ailleurs on aurait besoin que tu viennes nous aider ce soir à se débarasser de uqleques gêneur. Dit le chef.

Lucas, bien qu'il n'était pas le chef avait un statut similaire voire plus élevé. Il était considéré comme le meilleur...et il l'était. Grâce à lui il gagnait pratiquement à chaque fois et il limitait les pertes ! Il aviat un passé sombre et il n'était pas qu'un gars qui se donnait un genre! C'était un vrai rebelle qui avait fait des choses pas trop correct dans sa vie ! Fallait pas confondre entre les gens qui se donnait le genre et ceux qui l'étaient ! Lucas était dangereux, bien qu'il n'avait jamais tué personne...juste des gravement blessé.

Bref, Lucas sentait bien qu'ils avaient besoin de lui.

- Où est Tim? demanda t il après avoir fait un tour de table.

- ... il est mort. Il est sortit de prison puis le groupe de voyous que vous aviez attaqué un peu avant votre arrestation l'a chopé.

Lucas fut un peu etonné. Il connaissait bien Tim, et le fait qu'il soit mort... La vache c'était dingue.

- C'est triste... il y avait peu voir pas du totu d'émotion dans sa voix. Vous voulez que j'aille voir l'Autre pour vérifier qu'il s'en sort ?

- Boh...pas spécialement. On a autre comme toi qui surveille de loin. Les affaires marchent de mieux en mieux. A croire que le nombre de camé croit de jour en jour.

- Le nombre de cons oui ! rigola le chef
.

[résumé des personnages :

Le chef
Autre (le dealer)
Gars à l'air minable
Vieu du groupe genre 24 ans.

ferai la réponse de Cali demain Wink]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 10:53

[hrp : bon, alors... Besoin d'un prof, que vous avez dit... Je la joue là, mais comme je sais pas si vous avez besoin immédiatement, elle n'intervient pas. Prévenez au besoin, et mp-ter moi pour me dire en quoi vous avez besoin d'un prof au milieu de vos magouilles...]

Franchement, qu'est-ce qu'un prof, bien payé, peut-il faire dans un bar aussi sale et mal famé? En général, c'est plutôt au caprice des dieux que l'on les trouve, mais... Elle n'y mettait les pieds que lorsqu'elle recherchait le calme et la tranquillité. Parce que l'ambiance petits anges tous nus et l'atmosphère bonne sœur/sainte nitouche, ça allait un moment, et après, ça saoulait. Et quand on est pas pur et chaste, ça soûle très vite. Donc voilà la raison de la présence de Mlle Mэлина Ад. Elle en avait marre de côtoyer des nonnes. Il faudrait d'ailleurs qu'elle fasse un tour dans la plaine des monstres, pour se défouler, un de ses quatre... Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait couler le sang, et elle se sentait un peu rouillée - car, si elle n'avait pas la même attirance pour le combat, comme celle que les enfants d'Arès peuvent avoir, elle aimait voir sa victime souffrir et se tordre de douleur.

Mais en attendant, emmitouflée dans sa longue cape noire, se fondant parfaitement dans le décor un peu délabré, elle attendait sa commande. L'alcool, bien que d'une qualité douteuse, n'était pas le moins cher qu'on puisse trouver, ici, mais elle était suffisamment bonne cliente pour que le barman lui verse de l'alcool qu'il planquait sous le comptoir plutôt que celui de basse qualité qu'on voyait moisir sur les étagères.
L'obscurité des lieux, ainsi que la capacité des gens à ne jamais regarder le sol, lui permettait de laisser son ombre se dégourdir prudemment les jambes. De plus, avec l'angle de la lumière, il ne paraissait pas étrange qu'elle n'en ait aucune, puisqu'elle devrait être sous son tabouret – donc couverte par l'ombre dudit tabouret.

La commande arriva enfin. Le barman, Cédric, posa le verre sur le comptoir, jaugeant sa cliente d'un air un peu surpris. Réputé grincheux et peu bavard, l'homme avait cependant ses têtes, et savait s'occuper de ses bons clients. Il n'aimait pas les dealers et, s'il avait accepté les prostituées dans son établissement, n'aimait pas qu'elles trainent trop sous son nez. Bref, l'homme posa un verre rempli d'un liquide transparent dégageant une bonne odeur de pomme.

« Une manzana. Tu connais l'tarif.
- Oui, oui... »

La professeure plongea sa main sous sa cape et en sortit un portefeuille, duquel elle tira un billet de dix dollars.

« Garde la monnaie, chuis pas dans l'besoin. »

Cédric ne se fit pas prier et fourra le billet dans sa poche avec un sourire. Yeah, mec, cette fille va faire ma fortune ! Ladite fille prit son verre et fit tourner l'alcool dedans avant d'en boire une petite gorgée. L'alcool lui brûla la gorge, un goût de noix lui resta dans la bouche. Elle grogna.

« Bon sang, quand est-ce que tu vas te décider à acheter une de meilleure qualité? Ils laissent les pépins, pour faire celle-là...
- Ouais, mais celle de meilleure qualité, j'ai pas les moyens de me l'offrir, murmura Cédric. La prochaine fois, j'te sers celle sur l'étagère, s't'es pas contente.
- Ca ira, merci. »

Le regard de la jeune femme fut soudainement attiré par deux jeunes femmes qui entraient, dont l'une avec un léger accent russe. Tiens donc... Son ombre lui permettant de ne pas bouger et de rester 'indétectable', dans la masse des clients, elle identifia deux de ses élèves, sans s'en formaliser. Elles n'étaient pas dans l'enceinte de l'école, elle n'avait rien à dire – même si... S'en suivit l'entrée de Lucas. Lui, elle n'eut à faire aucun effort pour le reconnaître, son visage était définitivement imprimé dans son esprit [hrp : par question de cohérence, faudrait que je sache, Lucas, si ce rp se déroule avant ou après celui du livre sur Arès]. Lui, ça ne l'étonnait pas de le voir dans un coin aussi mal famé.

Néanmoins, l'ombre de la jeune femme le suivit de ses yeux invisibles, jusqu'à ce coin sombre dans lequel elle était dissimulée. Ecoutant la discussion d'une oreille, elle apprit notamment que le gamin avait fait de la taule (-_-), mais pas grand chose d'autre – ou plutôt elle ne fit attention à aucun détail de la conversation, sirotant tranquillement son verre.

« J'les aime pas. »

Mélina leva le regard sur Cédric, qui fixait le groupe dans le coin.

« 'Sont mauvais pour le commerce, 'foutent les j'tons à mes clients. »

La professeure ricana en se disant qu'elle flanquait plus la trouille à ses élèves que ces mecs aux clients du bar. Mais elle n'en dit rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 25
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 18:07

- Pourquoi t'as ramené qu'une demi dose? Tu me prends pour quoi au juste?

*En plus, elle sait très bien que la vie n'a guère d'importance pour moi...d'un autre côté ce petit truc pourrait en redonner...mmm ça laisse à réfléchir.*

Calista regarda Orwalle. Elle avait peur que celle ci s'en aille si Calista faisait trop de caprice...Ca peut vite souler.

C'est alors qu'elle entendit quelque chose qu'elle n'appréciait pas. La conversation des mecs à côté parlait justement de drogue et Calista comprit bien qu'on se foutait des drogué(e)s ou futur(e)s drogué(e)s ! Elle était pratiquement sure qu'Orwalle lui aurait dit de ne pas y aller, mais Cali reste Cali. Une fille qui fait se qu'elle désire...

Elle se retourna vers les gars.
Directement sa beauté frappa tous les regards. Tous restèrent subjugués quelques instants devant son regard envoutant. Même Lucas se laissa quelques secondes pour la contempler.

- Qu'est ce que vous dites sur les droguées? dit elle d'un ton autoritaire.

Calista ne réalisait sans doute pas le danger. Elle était sublime et cela ne faisait qu'accroitre le risque de soucis.

- Alors mameselle, qu'est ce qu'on fait à trainer ici toute seule? demanda le chef.

[ca se passe après la remise du bouquin, (d'ailleurs vais y répondre ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 18:53

Et voilà. Calista avait décidé de répondre à la provoc et s'était mise dans la merde. Mais bien sûr que ce genre de mec considérait les camés comme des cons ! Eux étaient des gosses de riches, qui n'avaient jamais souffert ni eu envie de s'évader, par quelque moyen que ce soit. En soupirant, la russe rangea les doses dans son immense besace de cuir fauve et porta ses mains à ses dagues, prête à défendre Calista.
Et puis elle le vit. Une peau pâle, des traits asiatiques. Le genre mignon, mais si cruel... Elle se figea. Elle reconnaissait chacun des traits, autrefois déformés par le plaisir quand elle se tordait sous l'effet de l'héroïne qu'il lui avait administrée.
Elle avait menti. Elle avait réussi à décrocher, une fois. Mais c'était avant de se faire attraper par les Triades. Elle avait été utilisée par la police chinoise comme appat, sans être au courant, bien entendu. Elle avait été repérée et avait souffert mille morts dans ce petit sous-sol.
L'autre aussi l'avait reconnue et semblait surpris de la voir. Un T'es pas morte, toi ? se lisait dans les yeux du mec. Elle ne se laissa pas aller à la surprise. Elle s'approcha, apparaissant dans la lumière et l'invectiva d'une voix rauque.


- Espèce de salaud ! Vu que t'as pas encore claqué, c'est moi qui vais m'en charger !

Un sourire sadique déformait le visage de la jeune fille, révélant au grand jour la cicatrice sous la machoire. Elle s'aperçut trop tard de la présence de Lucas.
Comment avait-elle pu être aussi bête ? Il portait des habits de gang, c'était normal qu'il soit parmi cette bande. Elle l'ignora et riva ses yeux noirs dans le regard de son ex-tortionnaire, qui était à présent sa future victime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 19:17

Lucas ne comprit pas tout de suite se qui se passait... D'abord une fille, plutôt charmante, apparue. Apparamment une droguée. Lucas n'attarda son regard que pour voir à quel point elle était belle, mais se détacha bien vite à l'apparition d'une autre demoiselle...sa très chère soeur. Il fut comme pétrifié. Il ne s'était jamais imaginé la rencontrée dans un endroit pareil ! Ici c'était pas pour les jeunes fille seule ! Et puis l'idée lui traversa l'esprit qu'elle devait être avec une fille de l'île, il se souvenait l'avoir vue en cours, et qu'elles étaient venues pour se droguer?

Lcuas entendit les menaces d'Orwalle... Que devait il faire? Il savait très bien se qui allait se passer... Il ne doutait pas des capacités d'Orwalle mais il savait aussi que le chef ne se ferait pas buter ou envoyer à la morgue...il choisirait quelqu'un pour régler ses comptes et Lucas se doutait que se serait lui qu'il choisirait.

Il eut beau penser tous les gros mots qu'il connaissait cela ne changeait rien.

Lucas vit la cicatrice d'Orwalle... Il savait très bien que ce mec là avait été dans un autre gang ou les pratiques étaient différentes, pas pire car cela était dur à comparer mais différente. Lucas ne savait plus trop comment être. Pas qu'il comparait son gang à sa soeur, mais il savait aussi que commencer un scandale ici et maintenant n'était pas des plus intelligent. Et en plus il n'avait pas encore guérit totalement de ses blessures. Et malgré qu'aucune douleur n'était apparante sur son visage, il avait une gêne dans son bras et vers le ventre. Bref il sentait que la situation lui échappait.

Quand Orwalle sortit ses deux dagues...celle que Lucas connaissait bien le chef prononça son nom à lui. Il ferma les yeux et se plaça devant Orwalle. Il aurait voulut lui dire qu'elle devait partir, que c'était trop dangereux, mais il ne pouvait pas se faire griller.

*merde, merde, merde !*

C'est en grec qu'il parla...Ses "copains" ne le comprenaient pas normalement.
- Pas ici...pas maintenant...

Lucas ne voyait pas trop de solution pour sortir de ce merdier. De toute façon si combat il y avait se serait Lui contre Orwalle. C'était une sorte d'obligation qu'il allait recevoir. La seule solution qu'il y avait était d'attendre un meilleur moment...mais il doutait qu'Orwalle soit de son avis.

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 19:45

Ah... Finalement, elle avait bien fait de les surveiller, dans le coin, là... Ca dégénérait. Entre cette petite sotte sans cervelle qui allait les provoquer, sa compatriote qui n'arrangeait rien, et Lucas qui semblait bien s'empêtrer sur le coup-là, bah ils étaient tous dans la merde. Mais quelle bande de manchots... Et c'était des demi-dieux... On était bien loin du temps d'Achille, Ulysse et Héraclès...
Elle n'avait néanmoins pas bougé, donnant la priorité à son verre de manzana. Cédric observait le coin sombre d'un air un peu bougon, grognant régulièrement que ce genre de choses était mauvais pour le commerce. La jeune femme pensait plutôt que ce genre de choses était mauvais pour l'espérance de vie de ses élèves. Les trois là allaient en voir de toutes les couleurs, une fois qu'elle serait face à eux... Quoique, Lucas peut-être moins - pas par favoritisme, mais parce qu'il foutait pas la merde.

Alors qu'elle buvait la dernière gorgée, elle entendit un bruit de lames, dégainées par Orwalle. Allez, vas-y que ça va se battre... Soucieuse de voir ses élèves rentrer en assez bon état, et surtout parce qu'elle n'avait plus rien à boire, Mélina poussa un soupir et se décida à intervenir.
Tout se passa très rapidement. Sa main passa sous sa cape, dégainant un couteau de jet, qui fut lancé sans qu'elle ne se retourne - merci l'ombre. Ledit couteau ne laissa qu'un reflet de lumière à son passage, se répercuta sur l'une des dagues d'Orwalle, comme pour l'inciter à s'arrêter, et acheva sa course dans le mur, à quelques millimètres du visage de l'un des membres du gang. Profitant de l'effet de surprise certainement créé, Mélina passa par son ombre pour arriver derrière la fille d'Arès, tenant sa dague pour menacer Lucas, sous la gorge. Sa deuxième main était sur l'épaule de la jeune fille, Calista merveilleusement ignorée, le regard dans les yeux de l'homme. Suffisamment pour lui faire comprendre de jouer la comédie, s'il voulait éviter qu'elle ne devienne sérieuse. Empêcher l'affrontement, dans l'immédiat. S'ils avaient envie de se fritter après, tant pis pour eux.

"Шевелись не. И позволь мне сделать. Ты занимаешься другим потом, если ты хочешь."(1)

Evidemment, ça s'adressait à Orwalle, la seule capable de la comprendre, dans l'immédiat. Là, son souci principal, c'était d'éviter un combat de demi-dieux au milieu de n'importe où, surtout au milieu de mortels. Elle se souciait de voir ses élèves en un seul morceau... Mais s'ils pouvaient éviter de casser du mortel...

"Bouge de là, souffla-t-elle, autoritaire, à Lucas."

----------------------
(1) Bouge pas. Et laisse moi faire. Tu t'occuperas de l'autre après, si tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Lun 29 Sep - 20:44

Orwalle était prête à assassiner le chef du gang. Mais d'un simple mot, le lâche envoya Lucas pour se débarasser d'elle. Dans la fureur qui s'était emparée d'elle, elle l'aurait bien étripé juste parce qu'il était au mauvais endroit au mauvais moment.
Soudain, une cliente se leva et passa derrière elle, menaçant Lucas de sa dague, au cou. La femme l'attrapa par l'épaule puis elle s'exprima en russe. Orwalle comprit qu'il s'agissait de Mélina.
Non, elle ne tuerai pas le chef, pas maintenant, en tout cas, pas devant les autres membres du gang. Elle savait que si elle le faisait, Lucas n'avait plus qu'à dire une dernière prière. Elle se détendit lentement, toujours sous l'emprise de la poigne de Mélina.
Une seule chose de bonne découlerait de cette histoire : l'héro, subtilisée par un pickpocket pendant l'altercation, répondait présent aux abonnés absents. Calista ne pourrait pas se détruire et elle... Elle continuerait à souffrir du manque.
Au mieux, cela formerait un sevrage et lui permettrait de décrocher. Mais le visage de Sha-Loan continuerait à la hanter, avec un rictus, tant qu'elle ne l'aurait pas tué.
Dans une nouvelle bouffée de colère, elle faillit lançer ses couteaux mais se retint a temps. Elle attendait de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Mar 30 Sep - 18:51

Lucas regardait Mélina. Comment réagir face à la femme que vous avez embrassé il y a peine un jour? D'ailleurs les retrouvailles n'étaient pas celle qu'on aurait pu attendre de deux personnes supposées être ensemble. Bien qu'avec c'est deux là il ne fallait pas s'attendre à un truc bien à l'eau de rose comme dans ses romans construits de vent à quelque chose de différent. Car eux même étaient différent...en plus d'être demi dieu evidemment. Ils avaient tous deux des caractères en dehors de la moyenne. Bref, Lucas aurait préféré une rencontre différente un jour à peine après ce baisé. D'un autre côté il préférait cela à une ballade en bateau trop romantique pour lui.

Il sentait le regard de chacun dans son dos le fixant lui, Mélina et Orwalle, sans compter une bonne moitié qui n'avait toujours pas quitter la belle créature sur la gauche se prénommant Calista. Mélina dit à Lucas d'un ton autoritaire de se bouger.

*Pourquoi elle ne s'est pas tu?* pensa Lucas. Si seulement elle n'avait rien dit et qu'elle aviat disparu avec Orwalle et l'autre pimbêche plutôt bien roulée [xD]. Car Lucas ne pouvait pas partir de là sous le simple ordre d'une femme ! Il faisait parti d'un gang et la petite moitié regardait la scène !

- Pour aller où ? demanda t il, tentant de dire barre toi, je viendrai moi même mettre ma tête dans la corde qui sert à pendre les gens.

Il ne savait pas trop se que Mélina avait en tête, mais parcontre il savait que le gang se ferait décimer en moins de deux minutes si elle devenait sérieuse et Lucas ne désirait pas vraiment cela. Non pas qu'il affectionnait particulièrement les personnes débiles qui étaient rentrées dans un gang et qui par la même occasion avait foutu leur vie en l'air, mais il craignait légèrement la police et aussi que le barman décide d'appeler surtout.

Il avait l'impression que le moindre faux pas conduirait une petite dizaine de personnes à la morgue et pas que Lucas n'aimait pas les lourdes responsabilités, il aurait préféré ne pas avoir ça sur les épaules.

- Qu'attends tu Lucas? demanda alors le chef du gang.

*Je devrais peut être tenter une mutinerie mais je suis pas sur qu'elle réussira en pareil circonstance...*

- Je suis entrain de me dire que le barman va bientôt appeler les flics et qui faut qu'on aille régler ça ailleurs ! Balança t il en fixant le fameu barman la main sur son combiné.

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Achat   Mer 1 Oct - 11:34

Ca, pour sûr, on avait plus romantique dans des retrouvailles de deux amants. En même temps, les retrouvailles se faisaient un lendemain de commencement de relation - ou presque - et quand on voyait les membres du couple supposé entretenir une relation... On ne s'attendait pas vraiment à un dîner romantique aux chandelles avec violonistes et roses rouges à souhait... Pouah ! Néanmoins, elle n'aurait pas non plus craché sur un contexte différent. Parce que la dague sous la gorge, avec des apparences à garder pour ne pas éveiller de soupçons... Hm, bref.
Elle sentait Orwalle prête à se battre, et savait qu'elle ne pourrait pas la retenir bien longtemps. Le problème était clairement les apparences à garder, et non pas ce qu'ils voulaient, ce qu'ils ressentaient. Non mais franchement, ils devraient engager un prof de réflexion, à l'école, histoire d'apprendre à ces gosses comment ne pas se mettre dans la merde.

Sa main se serra lentement sur l'épaule de la jeune fille, histoire de lui faire comprendre de ne pas intervenir, que ce n'était vraiment pas le moment. Mélina la poussa, toujours lentement et calmement, sur le côté, pour ne plus rien avoir entre elle et Lucas. Elle avança d'un pas, le regardant droit dans les yeux, froide, réfléchissant à toute vitesse. Comment faire? Le seul moyen de donner une opportunité au jeune homme de lui obéir, c'était de prouver qu'elle était dangereuse, sans tuer quelqu'un - non pas qu'elle n'en soit pas capable, mais bon, quand même quoi...

Son ombre eut un tressaillement. Cédric, voyant que les choses s'envenimait, s'apprêtait à appeler les flics. Elle lui lança un regard fugace style ne fais pas ça ou gare, revenant à la fixation d'un regard bleu envoûtant.

- Qu'attends tu Lucas?

*Вопреки тебе, он думает, дурацкий малыш.*(1)

Et elle aussi, par ailleurs. Elle haussa néanmoins un sourcil en l'entendant. Régler ça ailleurs? Hmpf. L'idéal, ce serait un duel, en face à face et... A l'abri des regards. Ouais, c'est même pas la peine d'y penser, ma vieille, ce serait trop simple. Elle ôta sa dague du cou de Lucas, la rangeant sous sa cape, en laissant voir la panoplie qui se trimballait là-dessous : un demi-douzaine de couteaux de jet d'un côté, et un autre poignard de l'autre, tous à sa ceinture. Osez venir, j'utilise un couteau par personne.
La jeune femme se redressa, doucement, son regard passant sur chacun des membres du gang. Elle était toujours froide. Mais sincèrement, en cet instant, elle n'avait pas vraiment l'air rassurante. Rien de différent de l'habitude, pourtant, c'était comme si une aura particulière émanait d'elle.

Régler ça ailleurs? Elle ne savait pas trop si cette idée lui convenait, ceci dit. La tactique n'était pas mauvaise, loin des regards, ce serait bien mieux, mais... Maintenant qu'elle l'avait provoqué, aux yeux du gang, on n'était pas prêts de la lâcher. Finalement, elle n'était pas plus douée que ses élèves... Au détail près qu'elle savait se battre et en se mettant dans cette galère elle pouvait en ressortir vivante. Allez Méli, réfléchis, bordel !
La liste des solutions se proposant à elle n'était pas d'un grand secours. Un 'continue la provocation' clignotait quelque part dans son crâne, en grosses lettres brillantes, avec des paillettes. Hm, son côté belliqueux? Elle n'était pourtant pas une adepte de la guerre... Enfin bon. Ne cherchons pas. Ca devait venir de son côté soviétique à voir dans chaque américain une menace - han, Lucas is the exception !

Elle resterait bien sur l'idée du jeune homme, de bouger. Mais... Là, maintenant, c'était une question d'honneur. Elle ne pouvait pas fuir comme ça. Mais bon... Elle se tourna un instant vers Orwalle, qu'elle avait poussé vers Calista, poussant un soupir.

"Уходим. Orwalle, ты урегулируешь твои счета в другой день. Это еще наиболее простое... И я вам не предоставляю право выбора."

Calista ne devait pas comprendre grand chose, mais Orwalle, si elle avait un peu de jugeote, l'embarquerait avec elles. Prête à partir - elle suivrait les deux autres, Mélina jeta un regard à Lucas, signifiant clairement qu'ils verraient cela plus tard. Avec une pointe de déception dans le regard - non pas pour ce qu'elle avait vu aujourd'hui, mais comme pour s'excuser que cette rencontre ait été aussi foireuse. Elle ne dit rien à son encontre ou à celle des membres du gang, dans une ultime provocation pour ces derniers, montrant qu'ils étaient sans importance, à ses yeux.

"Lâche ce téléphone, Céd', on s'en va, fit-elle à l'attention du barman, qui s'exécuta d'un air soupçonneux."

-------------------------------------------------
(1) Contrairement à toi, il réfléchit, petit con.
(2) On s'en va. Orwalle, tu régleras tes comptes un autre jour. C'est encore le plus simple... Et je ne vous laisse pas le choix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Mer 1 Oct - 15:15

Mélina semblait s'être décidée à tout régler. Elle poussa Orwalle sur le coté avant de fixer Lucas en chien de faïence. Elle ouvrit ensuite lentement son manteau, dévoilant un attirail d'armes plutôt impressionnant. La prof lança un ordre qui ne laissait aucune équivoque : On dégage, et si tu veux te faire massacrer, tu vois ça un autre jour. Elle déclara au barman, prêt à appeler la police, que ce n'était pas grave, ils s'en allaient.

La russe rougit de honte. Tout était de sa faute. Si elle ne s'était pas énervée, rien ne se serait passé. Personne n'aurait risqué de problèmes et Lucas serait toujours loyal à son gang et non tiraillé entre deux sentiments contraires. Encore heureux que Mélina soit intervenue à temps. Orwalle se rendait compte qu'elle avait mis tout le monde en danger rien que par sa stupidité. Aurait-elle un jour la possibilité de se racheter ?

L'héro avait disparu, mais ça, c'était plutôt un bon point. La jeune fille attrapa Calista, qui ne faisait plus rien depuis un certain temps, par le bras et sortit. Il était imprudent de laisser une aussi jolie fille que l'enfant d'Aphrodite seule dans ce bar avec des affreux qui avaient fait de la taule. Elle descendit dehors le long de la rue, attendant Mélina qui voudrait probablement leur passer un savon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Achat   Mer 1 Oct - 22:10

Lucas regarda Mélina partir avec une envie folle de l'embrasser mais cela était à moitié impossible... Il ne fit que la suivre des yeux en la désirant simplement. Il n'y avait pas eu, ou presque pas, de casses. Mélina était partie sans que lucas se sente obligé de l'attaquer. Elle avait très bien géré mais il était vrai que cette rencontre était un désastre.
Lucas soupira.

- Lucas tu sais que t'es le meilleur et même si elle a essayé de t'impressionner avec ces couteaux, t'aurais du la dégommer. Mais bon, on t'en veux pas vieux.

* Jme demande si je gagnerais en combat singulier contre elle...enfait la question ne se pose pas : j'ai intérêt à faire gaffe sinon la prochaine fois je risque de m'en tirer avec un voyage à la morgue...peut être même que c'est elle qui me conduira en enfer tient.*

Evidement face à ses copains il allait pas avouer que cette femme là était la fille d'Hades et qu'elle était surement plus fort que lui. Et puis encore même un combat aurait commencé, Lucas n'aurait pas oser...ou un peu, la frapper. Ca ne se fait pas de frapper sa "meuf" (=> rapport gif lol).

- Peut être...mais ca valait pas la peine.

Le chef fit une drôle de mine.

- Ca te pose un problème que j'ai pas tabassé trois jeunes femmes presque sans défense?

Lucas s'énervait légèrement et ses yeux virèrent au rouge. Il détestait ce nouveau chef qu'il n'avait vu qu'à peu de reprise en réalité.

- Jme casse...vos gangs vous les butterez vous même.

- Eh mec, reste ! dit un mec du gang de moindre importance qui avait la trouille de se faire trucider à la prochaine attaque.

Lucas leur fit signe d'au revoir sur le seuil de porte et partit. Il enfourcha sa moto pour filer vers l'île. Il ne savait pas trop si il allait directement se faire engueuler ou si il allait attendre le prochain cours prévu pour bientôt.

*Eh merde mon exposé ! Faut que jme grouille à le finir...sinon dieu sait ce que me réservera Mélina...parait qu'elle a un fouet*

(rp fini?on va faire la punition ou alors ???@]

Edit Méli : Rp fini. La suite ==> ICI

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Achat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Achat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Achat d'or sur un site tiers, ATTENTION !!!
» Achat de provisions pour un long voyage
» [ACHAT] Codeur php
» [Achat] Rare
» [Achat] Skin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: L'île des mortels :: Le bar " Bacchus nest"-
Sauter vers: